Le Seaqual, un élément de réponse face à la pollution plastique ?

Pour nos tous premiers maillots de bain nous avons choisi d'utiliser du Seaqual, une matière éco-responsable faite à partir de déchets plastiques recyclés. On vous en dit un peu plus sur cette matière innovante !

"D'ici 2050, il y aura plus de plastique que de poissons dans la mer"

Chaque année près de 12 millions de tonnes de plastiques sont déversées dans les océans. Sacs plastiques, bouteilles, fourchettes on le retrouve sous toutes ses formes. Ces déchets peuvent blesser et entraver la mobilité de nombreuses espèces marines, transporter des espèces invasives ou encore provoquer l'asphyxie des fonds marins.

https://images.ladepeche.fr/api/v1/images/view/5e68c07bd286c227a4542b73/large/image.jpg?v=1

La consommation de plastique ne cesse d'augmenter de façon exponentielle et représentait en 2020, 400 millions de tonnes. 158 millions sont utilisées par le secteur de l'emballage, et principalement pour fabriquer des emballages à usage unique. La France n'échappe pas à cette surconsommation et est un des principaux consommateurs de plastique en Europe puisqu'elle utilise 4,8 millions de tonnes par an, soit 70 kilogrammes par habitant. Les emballages y représentent également la principale forme de plastique consommée. (45 %).

Cette augmentation est d'autant plus inquiétante lorsque l'on sait que seul 9 % de ce plastique est recyclé et que ce composant met plusieurs décennies, voir siècles à se dégrader dans la nature. Certaines prévisions annoncent même que les océans contiendront plus de déchets plastiques que de poissons d'ici à 2050...

 

Seaqual Initiative : une réponse à ce désastre écologique

Face à ce constat alarmant, le programme mondial Seaqual Initiatives a été créé. 

Cette communauté collabore avec des pêcheurs, des autorités, des communautés locales et des associations qui récoltent sur la plage, dans les fonds marins ou le long des rivières des déchets de toutes sortes. Ceux-ci sont ensuite triés afin d'identifier ceux qui peuvent être recyclés, nettoyés et broyés mécaniquement.

Recyclage des bouteilles plastiques : tout savoir | Recygo

Puis, ces déchets plastiques marins broyés sont mélangés à des déchets plastiques post-consommation venant des filières de recyclage classique : à savoir la bouteille ou la barquette en plastique que vous avez mise à recycler. La très grande majorité de ces déchets non issus de la mer vient de France et d'Espagne, le reste vient d'autres pays européens.

Une fois ces déchets marins et terrestres réduits à l'état de petits éclats, ils sont transformés en fil. Cette opération se déroule en Espagne. Au total un fil Seaqual est composé à environ 10% de déchets marins et à 90% d'autres déchets post-consommation.

Pour toutes ces raisons, nous avons décidé de choisir un fil Seaqual pour nos tous premiers maillots de bain ! Pour autant nous sommes bien conscientes que cela ne suffira pas à sauver les tortues marines... La vraie solution, produire et consommer moins de plastique !

NIKIN | Maillots de bain en plastique de mer : SEAQUAL et ECONYL – NIKIN EU

 

La véritable solution: diminuer notre consommation

Grâce à Seaqual, déjà 200 tonnes de déchets marins ont été revalorisées et 600 tonnes ont été récoltées lors des opérations de récupération des déchets. Cela est une belle avancée mais ne représente malheureusement qu'une goutte d'eau dans cet océan de plastique. 

La véritable solution réside dans une diminution considérable de notre consommation de plastique. Achats en vrac, production fait maison, adapter ses achats à la taille de son foyer pour éviter de multiplier les contenants… Les alternatives sont nombreuses et doivent être encouragées afin de pousser les industriels à abandonner le plastique.

Sources :

https://www.seaqual.org/about-seaqual-initiative/

https://www.nationalgeographic.fr/environnement/91-des-dechets-plastiques-ne-sont-pas-recycles 

https://www.franceinter.fr/environnement/pourquoi-est-ce-si-complique-d-en-finir-avec-le-plastique 

Ecrire un commentaire

Tous les commentaires sont modérés avant d'être publiés