LIVRAISON OFFERTE DES 69€ D'ACHAT // ECHANGES ET RETOURS GRATUITS

Couvrez cette culotte que je ne saurais voir !

 

Marilyn Monroe dans Sept ans de reflexion

Elle n'a jamais été vue à l'écran et pourtant elle est devenue mythique ! Je parle évidemment de la petite culotte de Marilyn Monroe dans Sept ans de réflexion.

Cette comédie de Billy Wilder sort en 1955. Marilyn Monroe y campe une jeune mannequin qui, fraîchement installée dans son nouvel appartement, séduit bien malgré elle son voisin du dessous. Celui-ci est resté seul à Manhattan tandis que sa petite famille a fuit la chaleur étouffante de la ville. Il se promet de ne pas céder à la tentation, mais évidemment il craque. Et oui, sinon il n'y aurait pas de film !

Venons-en à la scène mythique. Après s'être rendus au cinéma, le personnage de Marilyn et son voisin déambule dans les rues de New York. Une bouche d'aération se trouve sur leur chemin et la jeune modèle se réjouit de sentir l'ai frais sur ses chevilles  : "Oh ! Do you feel the breeze from the subway ? Isn't that delicious ?". Evidemment l'air soulève gracieusement sa robe pour le plus grand plaisir de son compagnon.

Marilyn Monroe dans sept ans de reflexion

Cette scène aujourd'hui devenue mythique a fait grand bruit à l'époque. En effet, pendant le tournage de la fameuse séquence, des foules de fans et de curieux s'étaient massées le long des barrières fermant la circulation pour apercevoir Marilyn et au passage sa plastique et ses dessous. En tout quatorze prises sont tournées et suscitent rapidement une certaine effervescence autour du film. Mais si l'impatience des spectateurs est grande, leur déception à la sortie du film le sera tout autant. A cause du brouhaha de la foule, la scène n'a en effet pas pu être gardée et a été retournée en studio. Cette seconde version est-elle moins torride que ce qu'ont pu entrevoir les curieux ? C'est en tout cas ce que les clichés en circulation laisse penser, dévoilant allègrement les gambettes de l'actrice, mais aussi sa lingerie du même blanc virginal que sa robe. En revanche sur grand écran c'est une toute autre histoire : les plans sont tels qu'on ne voit finalement rien de plus que les jambes de l'actrice. Il faut dire que le code Hays relatif aux questions morales dans l'industrie cinématographique fait encore sa loi à l'époque. Bref, aucune petite culotte à l'horizon ! Heureusement, si elle a été coupée au montage, elle reste malgré tout visible sur les photos du tournage. Ouf, l'honneur des culottes est sauf !

Marilyn Monroe dans sept ans de reflexion


Laissez un commentaire

Veuillez noter que les commentaires doivent être approuvés avant d'être affichés