GUPPYFRIEND, pour des lavages éco-responsables !

Pouvoir faire sa lessive sans impacter notre chère planète ? Eh oui, c’est devenu possible grâce à ce sac de lavage magique et éco-responsable. Parce que c’est bien d’acheter des vêtements éthiques mais c'est encore mieux que la démarche soit responsable jusqu’au bout. Pour cela, le GUPPYFRIEND sera votre meilleur allié !

C'est quoi le problème de faire sa lessive ?

Il est clair que les problèmes environnementaux ne cessent de se multiplier à travers les quatre coins du globe et ce, à cause de nos actions toutes aussi polluantes les unes que les autres ! Prendre l’avion, gaspiller de la nourriture, acheter des produits issus de la fast-fashion… et bien d’autres hélas ! Mais ici, nous allons nous intéresser au rejet des micro-plastiques.

Les micro-plastiques ? Qu’est-ce que c’est que ça encore ?

Eh bien, ce sont des particules, généralement inférieur à 5 millimètres (pas plus grandes qu’un grain de riz) qui se propagent dans l’environnement. Sympa, non ?
Elles proviennent majoritairement des secteurs cosmétiques, pétrochimiques et évidemment, on aurait dû s’en douter… de l’industrie de la mode à travers les fibres synthétiques présentes dans notre garde-robe.

 

Pour vous donner un exemple simple, lorsque l’on fait un simple gommage exfoliant, lors du rinçage, en plus de nos impuretés que nous sommes bien heureuses de voir partir dans le lavabo, une quantité impressionnante de microbilles de plastiques atterrissent dans la nature. 

Ce qui est catastrophique, c’est que ces particules de plastiques ont, en moins d’une décennie, réussi à contaminer la majorité des océans et ont donc au-delà de ça, impacté une grande partie des écosystèmes de notre belle planète !

On n'a commencé à s’intéresser à ces particules qu’au début des années 2000 et il était temps… Car, selon une étude poussée de Sherri Mason, une chimiste qui étudie l’impact des microbilles sur nos écosystèmes à l’Université de New York, plus de 19 tonnes de microbilles seraient rejetées dans les océans chaque année, et cela seulement dans l’Etat de New York… Alors je vous laisse imaginer à l’échelle planétaire !
 

Alors pour en revenir plus particulièrement à celles que nous relâchons lorsque nous effectuons nos machines, elle se détachent de nos vêtements lors du lavage, se mélangent à l’eau, à la lessive et… hop dans nos rivières ou nos océans !

Mais tout ce qui est petit est mignon me direz-vous ! Et bien non… car les microbilles atterrissent dans la nature, ce qui veut dire qu'elles ont un impact direct sur la faune et la flore, qui eux n'ont rien demandé d'ailleurs ! En étant aussi proche de la biodiversité, ces satanées particules ne font que la dégrader en s'infiltrant dans les nappes phréatiques, en polluant l'aire et les océans et qui sait jusqu'où elles pourraient aller en fin de compte …

Il est de même important de souligner que ce sont nous, humains de la planète Terre, qui laissons ces microbilles se propager ici et là, et cela même alors qu'elles finissent dans l'eau que l'on boit et dans la nourriture que l'on mange. Qui sème le vent récolte la tempête...

Comment remédier à ce désastre en adoptant les bons gestes du quotidien?

Evidemment, en évitant le plastique ! Et en choisissant des gommages 100% naturels dont le coté exfoliant sera fait de poudre de noyaux par exemple, et surtout pas de plastiques (ou encore mieux, en le faisant soi-même, par exemple à base du sucre ou du marc de café). Mais aussi avec un allié inattendu, le GUPPYFRIEND !

Un sac de lavage pour préserver l'environnement? Vous plaisantez? 

Pas de plaisanterie, tout ça est bien réel ! Et évidemment chez Olly, on s’est sentie concernée par ce problème, d'autant plus que depuis peu, nous proposons de la lingerie en fibre synthétique et plus seulement du coton bio. Alors on a décidé de remédier à ce problème de taille en accueillant à bras ouverts le GUPPYFRIEND.

Nous avons donc le plaisir de vous présenter le sac de lavage qui va révolutionner vos machines. En plus d’avoir un nom vraiment cute, on lui compte un grand nombre de qualités auxquelles on ne peut résister !

Sa maille très particulière et très fine est conçue à 100% en polyamide. C’est plus simplement une fibre synthétique ultra résistante, quasiment indéformable, qui absorbe l’humidité et qui, en plus de ça, sèche extrêmement vite !

Alors, durant vos lessives, que se passe-t-il ? Simple et efficace car ces microbilles dont nous avons tant parlé, sont retenues par les mailles du GUPPYFRIEND et n’atterrissent donc pas dans la nature, où elles n’ont pas leurs places d’ailleurs !

Mais ce n’est pas tout ! Grâce à lui, vos précieux vêtements sont mieux protégés face l’usure que provoquent les nombreux lavages. Cela permet à votre garde-robe d’avoir une durée de vie plus longue en gardant ses couleurs d’origines et en évitant le boulochage. 

Et pour terminer sur cet indispensable du quotidien, on me dit à l’oreillette qu’il est entièrement recyclable ! En effet, la marque a mis en place un service qui vous permet de le renvoyer lorsqu’il sera en fin de vie au lieu de le mettre à la poubelle.

 Il vous suffit de l’envoyer à l’adresse : STOP! MICRO WASTE Ackerstraße 113, 40233 Düsseldorf, Allemagne.

Vous vous demandez sûrement "qu'est-ce que cette adresse en Allemagne?" Eh bien tout simplement, l'adresse de l'association STOP! MICRO WASTE. Spécialisée dans la sensibilisation contre la pollution du plastique, les amoureux de la nature qui la constituent interviennent à travers de nombreux projets comme STOP! Plastic Academy, en nettoyant les plages et bien d 'autres. Mais on ne vous en dit pas plus et on vous laisse découvrir toutes leurs actions présentes sur leur site : https://stopmicrowaste.com

En résumé, nous venons de vous présenter LE sac de lavage qui va préserver l’environnement tout en protégeant vos vêtements. Entièrement recyclable et avec une excellente durée de vie. Alors convaincue? Allez on dit bye-bye aux microbilles et hello au GUPPYFRIEND ! 
https://olly-lingerie.com/collections/la-dentelle/products/sac-a-laver-guppyfriend

Ecrire un commentaire

Tous les commentaires sont modérés avant d'être publiés